Hier nous avons fait avec Grégory une conférence en ligne sur le thème des conflits. Traiter de ce sujet me tient tout particulièrement à cœur.

 

Qui a dit que le conflit était quelque chose de forcément négatif ?

Nous sommes tous confrontés aux conflits (Saviez-vous que les gens énervés ont peur ? Retrouvez toutes nos astuces pour garder le contrôle ici) et peut-être tous les jours. Avec nos collègues, nos amis, notre famille, nos enfants, dans le métro, sur la route, dans la rue… Les occasions sont innombrables et souvent, nous sommes plus dans la réaction, la confrontation ou la fuite, le mépris ou la critique, le blâme… que la bienveillance 😉

Ces comportements pour moi inadaptés, plutôt que d’arranger la situation, ne font que l’envenimer. Mais nous a-t-on un jour appris à gérer les conflits ? NON

workplace-conflict

Le conflit est utile !

Il nous permet de clarifier nos envies et besoins pour faire évoluer la relation, passer à autre chose et grandir.

Nous sommes tous uniques, avons tous des besoins différents, des ressentis opposés, une perception autre par rapport à notre expérience passée.

Alors, la première étape pour rentrer en conflit, est d’accepter que nous n’ayons pas forcément raison. Ce qui est vrai pour moi ne l’est peut-être pas pour l’autre.

La seconde est de ne pas faire de supposition et de ne pas en faire une affaire personnelle.

Car quand une personne se fâche c’est d’abord par rapport à sa propre réalité qui n’est pas la nôtre forcément. Donc cette colère, lui appartient, c’est sa responsabilité et non la nôtre. Déjà en sachant ça, je ne sais pas vous, mais moi j’ai pu un peu souffler 😉 et relativiser.

 

La solution ? Voir le problème sous un autre angle !

Une des solutions qui s’offre à nous est d’utiliser le « JE » plutôt que le « TU » qui attaque et rompt toute communication constructive.

Un exemple :

« Je suis fatigué et j’ai besoin de calme » par rapport à « Tu m’énerves » permettra d’ouvrir l’échange et de ne pas attaquer l’estime de soi de notre interlocuteur. C’est souvent le cas avec nos très proches dont nos enfants. Alors attention à nos paroles car elles peuvent non seulement créer beaucoup de tension mais atteindre profondément l’autre.

C’est souvent pour cela, que plus grand, nous manquons de confiance en nous.

Et oui, les messages que nous souhaitons faire passer sont, pour beaucoup de fois, mal interprétés car « mal » exprimés.

Maintenant que vous avez une des clés d’une meilleur communication, je vous mets au défi d’expérimenter le « JE » par chez vous et voir la magie s’opérer, car chez moi, c’est magique 😉

Je serais heureuse d’avoir vos retours !

À très vite !

 

Karine D.

 

Restez connecté !

Recevez les prochaines publications de ce blog directement dans votre boîte mail 😉
uniqpeople.fr