Comment savoir lorsque nous ne sommes pas en accord avec nos valeurs ?

Pour ma part c’est quand je râle, quand je stresse ou que je suis triste à mourir. Oui à mourir, genre je dépéris !

C’est quand je tolère beaucoup de choses. D’ailleurs, l’être humain est très fort… très, très fort pour tolérer l’intolérable ! Tolérer les transports en commun des heures de pointe, l’environnement néfaste, matériel ou humain, la télé tous les soirs, ou partir et revenir à la même heure du boulot chaque jour. Le manque d’argent… La solitude…

Par exemple, j’aime énormément apprendre, n’importe quoi pourvu que j’apprenne J. Le problème, c’est le « n’importe quoi ». Je peux passer des heures devant plein d’articles qui m’intéressent sur internet, en ayant complètement oublié de faire le tri entre ce qui va me servir pour contribuer et les informations que je vais oublier cinq minutes après les avoir lues. En plus, le temps passe vite lorsqu’on est absorbé sur le net, n’est-ce pas ?

Donc j’en oublie que j’aime aussi le sport, le contact avec les autres et le partage ! Il me manque donc quelque chose à la fin de la journée.

 

Ne tolérer pas l’intolérable !

J’écris cet article dans le train qui nous mène vers Strasbourg pour un atelier que nous avons méga hâte de co-animer demain, Grégory et moi, pour contribuer à l’épanouissement d’une vingtaine de leaders. J’ai les yeux qui brillent là,  le smile et l’envie. Je trépigne d’impatience !

Voilà ce qui s’appelle être en accord avec mes valeurs !

artiste-peintre-chevalet

Et voici les valeurs que j’honore avec l’animation de cet atelier :

– L’amour, parce que ce que je fais ce métier par amour pour les gens.

– La famille, parce que je partage cela avec mon mari, et bientôt notre fils !

– Les voyages et l’apprentissage, parce que je vais apprendre des gens demain et apprendre encore un peu plus de mon métier.

Ça s’appelle la résonnance ! Mon bien-être.

Alors que, lorsque je dépéris, je suis en dissonance. Cela créé mon mal-être. Et cela peut allez beaucoup plus loin encore lorsque nous tolérons l’insupportable : le stress chronique, la dépression, le burn-out ou bien pire encore.

Le bien-être, ça s’apprend !

Alors, je travaille pour mon bien-être en prenant soin de mes valeurs. C’est difficile par moment car le quotidien me rattrape très vite. De plus, on ne m’a pas appris ça à l’école : prendre soin de moi, de qui je suis pour être épanouie.

Heureusement aujourd’hui nous pouvons faire appel à des professionnels pour nous accompagner dans cette démarche (Retrouvez les 5 clés d’un bon accompagnement ici). Pour ma part, c’est un grand kiff d’apporter le meilleur de soi-même aux personnes qui l’ont choisi !

Et vous, quand êtes-vous en accord avec vos valeurs ?

 

Karine Drivet

 

 

Restez connecté !

Recevez les prochaines publications de ce blog directement dans votre boîte mail 😉
uniqpeople.fr