Nous ne sommes pas des machines ! Nous sommes des êtres humains !

 

Le rythme de notre vie est tellement frénétique ! Nous n’arrêtons jamais ! Entre le travail, les rendez-vous, les tâches ménagères, les courses, la cuisine, les enfants… Nous ne prenons plus le temps pour nous.

 

Prendre son temps, c’est pas du luxe !

 

beyoncePrendre LE temps ! C’est bien de cela dont il s’agit, car comme j’aime à dire : nous avons tous le même nombre d’heures dans une journée que Beyonce ! (Que Roger aussi, ou Odile, mais ça claque moins !).

 

Ce temps, je dois le prendre, et pour cela je m’organise (à lire : Les secrets d’une bonne organisation).

En plus de cette organisation, il est préférable également d’enlever les différents parasites qui viennent polluer mon activité.

 

 

 

 

Faire deux choses en même temps : un mythe !

 

Il faut comprendre une chose ; nous ne sommes pas conçus pour faire deux choses en même temps. Homme et femmes confondus ;).

multitache

Notre cerveau est incapable de gérer deux tâches cognitives en même temps. C’est à dire des tâches qui font appel à la connaissance, la raison, la prise de décision et même l’attention. Ainsi un enfant dyslexique qui s’applique pour écrire à l’école ne pourra pas, dans le même temps, concentrer son attention sur ce que dit le prof (et vice versa). Pour nous c’est pareil. Je ne peux pas rédiger un mail en tenant une conversation, ou en m’interrompant plusieurs fois, pour naviguer sur Facebook.

 

Il est grandement recommandé de faire une seule chose à la fois et de se concentrer dessus pas plus de 90 minutes. Après, mon attention baisse fortement et je suis moins productif. Je peux alors faire une pause et m’aérer l’esprit. Penser à autre chose est essentiel pour faire un vrai break.

 

La cocotte va exploser !

 

Personnellement j’ai longtemps fait 36 choses en même temps.

Pour quel résultat ? De la frustration, de l’agacement et à la fin de l’énervement ! Etant incapable de gérer tout ce que je m’infligeais, mon cerveau s’angoissait. Particulièrement en fin de journée ou avant de partir à un rendez-vous, où là, le temps restant était un vrai compte à rebours. Je courais, me précipitais. Surtout, je ne lâchais rien et je me faisais un devoir de terminer, coûte que coûte, mes tâches en cours !

Et bien sûr cela me coûtait ! Et je mettais cela sur le dos des autres. Et bien oui ! Ceux qui me freinaient ! Qui m’empêchaient de relever mon challenge. Soit parce qu’ils osaient me poser une question ou même me demander « comment ca va ? ». Il n’en fallait pas plus pour que je réponde agacé ou bien que je rembarre avec peu d’élégance.

Pourquoi ? Parce que tout mon cerveau était en alerte et gérait comme si un grave danger était présent et me menaçait réellement ! Donc adrénaline et afflux sanguin accélérés. Totalement inutile dans ces situations là !!

Et vous, comment réagissez-vous lorsque vous êtes débordés ? 

 


COACHING MINUTE

> Il est préférable de se concentrer sur une chose à la fois.

> Il est plus efficace de se concentrer par tranche de 90 minutes.

> Il est important de faire des pauses durant lesquelles je déconnecte vraiment.

> Enfin si je m’emballe ; je me pose et je respire profondément pour prendre du recul et lâcher-prise !


 

Parce que nous sommes uniques, connectons-nous à qui nous sommes vraiment pour un monde meilleur avec plus d’amour et moins de frustrations. Je vous fais des bisous ! Prenez soin de vous.

Grégory Drivet

 

Restez connecté !

Recevez les prochaines publications de ce blog directement dans votre boîte mail


 

uniqpeople.fr